Aeropress : le guide de préparation ☕

Si Elon Musk lui-même nous l'avait annoncé il y a 16 ans, nous ne l’aurions sûrement pas cru. Un très bon café, extrait rapidement, que vous soyez en trek destination le Mont Blanc, durant un bivouac au Pérou avec une bande d’amis ou à la maison dans votre cuisine..! Il faut dire que l’histoire de l’Aeropress naît des mains d’un ingénieur, un peu farfelu, qui a su fédérer une véritable communauté dans le monde du café (des compétitions d’Aeropress ont même fleuri sur l’ensemble du globe).

Le point qui nous intéresse aujourd’hui : réussir son extraction avec une Aeropress. Comment (bien) maîtriser son Aeropress ? Quels dosages utiliser ? Quels cafés choisir ? Et comment améliorer l’extraction à l’aide d’accessoires ?

Qu’est-ce que l’Aeropress ? 

L’Aeropress c’est avant tout une cafetière manuelle permettant une extraction en méthode douce où que vous soyez. En deux minutes, avec du café en grain fraîchement moulu et de l’eau chaude, vous obtenez un café équilibré, rond, délivrant un résultat en tasse qui ne déçoit jamais.
Mais l’Aeropress est aussi une cafetière à café très accessible, son prix avoisinant la quarantaine d’euros. Chez Lomi, on ne se lasse pas de rappeler quelques-unes de ses qualités : légèreté, robustesse, fun, nomade (elle se glisse facilement dans un sac à dos ou dans votre cuisine).

Fun fact
L’histoire d’Alan Adler et de l’Aeropress : 
Comment un passionné d'aérodynamique et de vol crée un produit révolutionnant le monde du café ? 
Cet amoureux d'aéronautique, durant de nombreuses années, tente de mettre au point un jouet si performant qu’il peut franchir des records alors inégalés. En 1978, après plusieurs tentatives, Adler réussi son pari en créant Skyro, son premier Frisbee abouti. Il lance par la suite la société Aérobie qui lui permet de commercialiser ses Frisbee.

Quel rapport avec le café et l’Aeropress ?
Il y en a un ! Adler souhaite disrupter des objets du quotidien et les rendre accessibles à tous. Quelques années après la création de son entreprise de Frisbee, un repas avec des hauts responsables de la société Aérobie vient tout changer. Une simple question vient illuminer l’inventeur : “Que faites-vous monsieur Adler lorsque vous voulez juste... une tasse de café ?”. 
Aussi fou que cela puisse paraître, la question transcende le professeur qui se penche sur le problème au point de ne plus dormir. Après avoir étudié les différentes possibilités existantes durant des nuits entières, Monsieur A.Adler invente l’Aeropress !

Cette parenthèse historique fermée, il est temps de se pencher sur le fonctionnement de votre Aeropress.

Un barista effectue une extraction d'un café bio à l'aide d'une Aeropress

Comment préparer son café avec une Aeropress ?

Vous pouvez faire fonctionner votre Aeropress de deux façons : avec la technique dite classique et/ou la technique inversée. La deuxième technique vous permet d’optimiser la maîtrise du temps d’infusion, ce qui est intéressant si vous êtes à la recherche d’un café plus corsé en bouche.
Côté préparation, nous vous conseillons une mouture à café équivalente à du sable fin (mouture à peine plus grossière que pour un espresso, mais plus fine que pour un café filtre) et une infusion de 2 minutes. Ceci dit, les possibilités sont infinies avec ce mode d’extraction : vous pouvez vraiment vous amusez avec votre Aeropress ! Quelques idées sur www.worldaeropresschampionship.com

Technique Aeropress classique :

  1. Sortez le piston du cylindre et installez le filtre dans le couvercle. Si c’est un filtre papier, rincez-le à l’eau pour éliminer les goûts parasites.
  2. Vissez le couvercle sur le cylindre. 
  3. Installez le cylindre, ouverture vers le haut, sur une tasse de type mug (plutôt résistante à la pression si possible). Vous pouvez utiliser l’entonnoir prévu à cet effet (et inclus dans le kit Aeropress) pour faire la jonction entre le cylindre et le mug.
  4. Versez-y votre dose de café (mouture filtre : 15 grammes). Là-aussi, l’entonnoir peut vous être utile.
  5. Versez 220 ml d’eau très chaude (95°C) dans le cylindre. Brassez légèrement avec la spatule fournie, durant quelques secondes et toujours de la même manière.
  6. Insérez le piston dans le cylindre. Au terme de l’infusion, enfoncez le piston de manière régulière, jusqu’aux résidus de café.

Technique Aeropress inversée :

  1. Enclenchez le piston dans le cylindre sans l’enfoncer. Une fois votre Aeropress ainsi montée, ajoutez 15g de café par l’ouverture où se visse le porte-filtre.
  2. Chauffez votre eau à une température toute proche de l’ébullition. Remplissez votre Aeropress avec 220ml d’eau et remuez légèrement avec la spatule. Laissez le café infuser pendant 1min30.
  3. Rincez le filtre papier pour éviter de donner du goût au café.
  4. Placez le porte-filtre sur l’Aeropress.
  5. Tournez le porte filtre d’1/4 de tour afin de le verrouiller.
  6. Retournez votre Aeropress sur votre mug et pressez lentement le piston jusqu’au bout. Utilisez l’entonnoir fourni avec votre Aeropress si besoin. Une fois terminé, enlevez l’Aeropress, régalez-vous !

Portez une attention particulière à l’eau que vous utilisez. Retrouvez les bonnes pratiques sur le choix de votre eau dans cet article : L’importance de l’eau.

Un barista montre les différentes étapes pour effectuer une bonne extraction avec une Aeropress

Quels cafés choisir avec son Aeropress ?

Des cafés aux profils de torréfaction clairs à torréfaction moyenne se prêtent parfaitement à cette cafetière. Chez Lomi, vous pourrez retrouver deux gammes faisant écho à ces deux profils de torréfaction :

  • Les parcelles Lomi (single origin) : Des cafés aux notes tantôt chocolatées, tantôt fruitées ou florales, à préparer en méthodes douces comme en espresso, avec des origines soigneusement sélectionnées pour la qualité du travail agricole et le potentiel aromatique !
  • Les éphémères (single origin) : Des cafés disponibles en quantités limitées, au meilleur de leur saisonnalité, avec une torréfaction plus claire pour accentuer les touches fruitées et florales en tasse.

Tous les conseils pour s’y retrouver dans le gamme Lomi.

Les accessoires pour votre Aeropress

Afin de mettre toutes les chances de votre côté dans votre quête de l’extraction parfaite, quelques accessoires en plus pourront vous prêter main forte :

  • Balance haute précision avec timer intégré
    Une bonne balance est un allié de choix pour parfaire vos préparations. Grammage et coefficient d’extraction, deux paramètres essentiels tout comme la durée de chaque étape. Les balances à café nouvelle génération combinent désormais pesée et timer.

  • Filtre métal
    Certains filtres arrivent mieux à retenir les huiles que d’autres. Typiquement, les filtres métalliques vont laisser passer plus d’huile, naturellement contenue dans le café, ainsi que des particules très fines développant plus de matière. Le résultat en tasse est excellent pour un café avec beaucoup de texture. L’avantage du filtre métal est qu’il est réutilisable, qu’il se lave facilement à l’eau, et qu’il n’a pas besoin d’un rinçage préalable. Parfait pour une utilisation nomade de votre Aeropress !

  • Moulin à café
    Nous ne cesserons de le répéter, le moulin est un incontournable du café, pour s’assurer d’avoir la mouture adaptée à l’extraction, et surtout garantir la fraîcheur du produit. Un café fraîchement moulu augmente considérablement la qualité de votre extraction !

  • Bouilloire avec réglage précis de la température et bec verseur “col de cygne”
    La bonne maîtrise de la température de votre eau est fondamentale pour le résultat. Il existe des bouilloires à contrôle de température très précises comme la Kinto traditionnelle ou la Buono Kettle de Hario qui permettent également de maintenir l’eau à température. Certaines de ces bouilloires sont électriques et vous permettront de paramétrer au degré près votre extraction afin de varier vos recettes d’Aeropress. Le bec verseur “col de cygne” vous permet d’être très précis dans la manière de verser l’eau.
Une cafetière à café Aeropress est posée sur un meuble

Les questions les plus fréquentes sur l’Aeropress

  • Un bon café sans 15 bars de pression, c’est possible ?
    Oui et heureusement ! Il faut savoir que l’essentiel des bons cafés se préparent sans avoir recours à 15 bars de pression. Par exemple, les extractions en méthodes douces sont effectuées avec 0 bar de pression. L’extraction a lieu grâce au phénomène de gravité. 
  • Du fait de son ergonomie, les recettes sont-elles limitées ? 
    Non, malgré sa simplicité d’extraction, vous pouvez vous amuser à différentes expérimentations : variez la quantité de café, le temps d’infusion, l’eau, la pression exercée… c’est un excellent moyen de s’initier aux méthodes douces.
  • Ma cafetière à piston donne-t-elle un rendu similaire à l’aeropress ?
    Le rendu se rapproche effectivement d’une cafetière à piston. Néanmoins, votre résultat en tasse sera plus “clean” grâce au filtre papier présent dans votre Aeropress.
  • Quelles erreurs dois-je éviter ?
    Une particulièrement. Lors de vos expérimentations de recettes, veillez à ne pas changer trop de paramètres en même temps. La solution : en figer un ou deux et analyser l’évolution de votre recette. Il faut trouver la bonne fenêtre de tir !
  • Y a-t-il une quantité d’eau suggérée ou bien faut- il faire des tests pour chaque variété de café ?
    Naturellement, il y a la capacité maximale de l’objet. Ceci-dit, il existe un chiffre clé pour une recette standard : dosez entre 60 à 70 grammes de café par litre. La capacité standard d’une Aeropress est au maximum de 340ml.  Nous vous conseillons d’utiliser un maximum de 20 à 22 grammes de café moulu.
  • Comment nettoyer mon Aeropress ?
    Rien de plus simple. Vous n’avez qu’à rincer votre Aeropress à l’eau claire ou effectuer un passage direct au lave-vaisselle.
  • J’ai des difficultés à appuyer sur le piston de mon Aeropress lors de l’extraction, comment puis-je régler ce problème ?
    Si vous rencontrez des difficultés à appuyer sur votre piston, nous vous conseillons d’appuyer plus doucement et de marquer une pause dès que vous sentez de la résistance due à la pression de l’air. Poursuivez la démarche une fois la pression atténuée.
    Si vous appuyez doucement mais que le problème persiste, essayez une mouture légèrement moins fine.


Voilà.. vous connaissez maintenant les fondamentaux de l’Aeropress. Il nous reste plus qu’à souhaiter une excellente dégustation à tous les Aeropressiens et Aeropressiennes !

Articles associés


Article précédent Article suivant