ARABICA et ROBUSTA : quelles différences ?

ARABICA ET ROBUSTA : QUELLES DIFFÉRENCES ?

L’ARABICA est surtout cultivé en Amérique du Sud et Centrale, ainsi que dans quelques pays d’Afrique de l’Est et d’Asie. Il est cultivé en plus haute altitude que le Robusta, entre 600 et 2'000 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans des zones au climat tropical tempéré.
Sa baie arrive à maturité 8 à 9 mois après la floraison. Ses grains sont plutôt longs,  avec un sillon central sinueux. Leur surface est lisse et de couleur bleu-vert.
Il est très apprécié pour la finesse et la complexité de son goût, plus subtil que celui du Robusta. Par ailleurs, il contient moins de caféine que le Robusta.

Quant au ROBUSTA, on le cultive dans des régions de faible altitude (0 à 1'000 mètres), au climat chaud et humide, situées en Afrique de l’Ouest, au Brésil, au Vietnam, en Inde et autres pays d’Asie.
Il tient son nom de sa robustesse : il résiste mieux aux aléas du climat et aux maladies que l’Arabica. Sa baie arrive à maturité 6 à 12 mois après la floraison.
Son goût est puissant et corsé. Il est en moyenne 2 à 3 fois plus chargé en caféine que l’Arabica. Le Robusta est rarement proposé seul mais entre plutôt dans la composition d’un «assemblage» ou «mélange» ou «blend».

Chez Lomi, nous ne proposons que des Arabicas, y compris dans notre assemblage signature "J'ai deux Amours". Ces Arabicas ont tous le grade de café de spécialité, à savoir une note de dégustation supérieure à 80/100 d'après les standards de la Specialty Coffee Association. Ces cafés sont sélectionnés pour leur finesse et leur délicatesse.

Atlas de production du café - arabica et robusta - culture café par Lomi


Article précédent Article suivant